Vide

Total : 0,00 €

NOUVEAUTÉ / Du fonds de mon coeur je crie vers le ciel, de Ximena ESCALANTE

DU FOND DE MON CŒUR
JE CRIE
VERS LE CIEL
XIMENA ESCALANTE
TROIS PIÈCES DE
LEGOM
JE DÉTESTE LES PUTAINS DE MEXICAINS
PORTRAIT D'ELLE ENDORMIE
LES FILLES DU TROIS ET DEMI
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
HITLER
DANS LE
CŒUR
NOÉ MORALES MUÑOZ
NEW YORK
VERSUS
EL ZAPOTITO
VERÓNICA MUSALEM
MOCTEZUMA II
SERGIO MAGAÑA
BELIZE
DAVID OLGUÍN
HEURES
DE NUIT
EDGAR CHÍAS
MOLIÈRE
SABINA BERMAN
BIENVENUE
DANS LE NOUVEAU SIÈCLE,
DOKTOR FREUD
SABINA BERMAN
LES MAÇONS
VICENTE LEÑERO
MOI AUSSI
JE VEUX
UN
PROPHÈTE
XIMENA ESCALANTE
DÈSERT
CUTBERTO LÓPEZ REYES
ANDRÓMACA REAL
SUIVI D'
ÉLECTRE SE RÉVEILLE
XIMENA ESCALANTE
LE CIEL
DANS LA PEAU
EDGAR CHÍAS
EN SAVOIR PLUS
L'IMPOSTEUR
RODOLFO USIGLI
ANATOMIE
DE LA GASTRITE
ITZEL LARA
BÊTES,
CHIENNES
ET AUTRES CRÉATURES
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
PHÈDRE
ET AUTRES
GRECQUES
XIMENA ESCALANTE
ESSAI
SUR LES GENS
FRAGILES
ALBERTO VILLARREAL
FACE À QUELQUES
SPHYNX
JORGE IBARGÛENGOITA
EN SAVOIR PLUS
LE CAVALIER
DE LA DIVINE PROVIDENCE
ÓSCAR LIERA
FERMER
ANDRÓMACA REAL
SUIVI D'
ÉLECTRE SE RÉVEILLE
Ximena Escalante
TRADUIT DE L'ESPAGNOL
Pays: 
PAR
Aurélie Dupire
«Le génie de Ximena Escalante consiste en cette capacité à convoquer des thèmes intemporels qu'elle conjugue au présent, faisant ainsi exploser la puissance de leur incroyable actualité. En y assignant une écriture du dépouillement, l'auteur ne conserve que le tranchant, l'endroit exact où se situe la blessure. La question de la violence des rapports entre homme et femme, la question sociale sous le prisme du corps devenu objet marchand, l'individu réductible à sa dimension charnelle, l'amour inaccompli, la haine dans les rapports familiaux... sont autant de sujets mis en écho.» Elise Ternat - Mouvement
ISBN: 
978-2-915802-12-2
EAN: 
9782915802122
Parution: 
Avril, 2011
Pages: 
126
Collection: 
Le Miroir qui fume (Théâtre Contemporain)
11,00 €
Format du livre: 
Édition papier
Extrait: 

"ANDRÓMACA REAL"
ANDROMAQUE — Rien n’est total. Je n’ai jamais rien eu totalement. Les choses arrivent par morceaux. Les personnes arrivent : et elles sont des morceaux. Je suis là, étant un morceau de moi-même. Et j’attends. Je l’attends lui, qui est un autre morceau, un morceau masculin. Lui, il va me demander mon être, mais comme je n'ai pas ça pour lui, vu que je ne l’ai même pas pour moi, il va me demander mon corps. Et je vais le-lui donner.

"ÉLECTRE SE RÉVEILLE"
ELECTRE — Toi tu ne me plais pas.
MÈRE — Tant mieux. Je suis ta mère, ce n’est pas une question de goût : c’est comme ça.
ELECTRE — Je veux t’échanger contre une autre.
MÈRE — Tu ne peux pas.
ELECTRE — Je peux : si je te tue.
MÈRE — Ah!
ELECTRE — J’en suis capable.
MÈRE — C’est ce que disent tous les enfants à leur mère, au moins une fois dans leur vie, d’autant plus quand on les punit, comme toi, qu’il faut punir tous les jours, parce que tu es... bizarre.