Vide

Total : 0,00 €

NOUVEAUTÉ / Du fonds de mon coeur je crie vers le ciel, de Ximena ESCALANTE

DU FOND DE MON CŒUR
JE CRIE
VERS LE CIEL
XIMENA ESCALANTE
TROIS PIÈCES DE
LEGOM
JE DÉTESTE LES PUTAINS DE MEXICAINS
PORTRAIT D'ELLE ENDORMIE
LES FILLES DU TROIS ET DEMI
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
HITLER
DANS LE
CŒUR
NOÉ MORALES MUÑOZ
NEW YORK
VERSUS
EL ZAPOTITO
VERÓNICA MUSALEM
MOCTEZUMA II
SERGIO MAGAÑA
BELIZE
DAVID OLGUÍN
HEURES
DE NUIT
EDGAR CHÍAS
MOLIÈRE
SABINA BERMAN
BIENVENUE
DANS LE NOUVEAU SIÈCLE,
DOKTOR FREUD
SABINA BERMAN
LES MAÇONS
VICENTE LEÑERO
MOI AUSSI
JE VEUX
UN
PROPHÈTE
XIMENA ESCALANTE
DÈSERT
CUTBERTO LÓPEZ REYES
ANDRÓMACA REAL
SUIVI D'
ÉLECTRE SE RÉVEILLE
XIMENA ESCALANTE
LE CIEL
DANS LA PEAU
EDGAR CHÍAS
EN SAVOIR PLUS
L'IMPOSTEUR
RODOLFO USIGLI
ANATOMIE
DE LA GASTRITE
ITZEL LARA
BÊTES,
CHIENNES
ET AUTRES CRÉATURES
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
PHÈDRE
ET AUTRES
GRECQUES
XIMENA ESCALANTE
ESSAI
SUR LES GENS
FRAGILES
ALBERTO VILLARREAL
FACE À QUELQUES
SPHYNX
JORGE IBARGÛENGOITA
EN SAVOIR PLUS
LE CAVALIER
DE LA DIVINE PROVIDENCE
ÓSCAR LIERA
FERMER
BÊTES,
CHIENNES
ET AUTRES CRÉATURES
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
TRADUIT DE L'ESPAGNOL
Pays: 
PAR
Christilla Vasserot
"Ils sont là un homme / une femme dans une histoire impossible comme sur un ring, un match de boxe en trois parties avec dépendance, dépendance à l’autre, à la drogue, à la maladie, au sexe… en mal d’amour en mal de vie largués, perdus, avec parfois la haine, la violence pour dire leur mal-être et leur envie de tout foutre en l’air. « Si l’amour était une aile »." Véro Dahuron
ISBN: 
2-915802-02-5
EAN: 
9782915802023
Parution: 
Septembre, 2005
Pages: 
88
Collection: 
Le Miroir qui fume (Théâtre Contemporain)
11,00 €
Format du livre: 
Édition papier
Extrait: 

— J’aimerais bien. Je te l’avais déjà expliqué. J’aimerais bien que mon fils/
— Non, non, non. Je te vois venir. Pas question.
— Pourquoi ?
— Parce que non. En habitant dans un cagibi du centre-ville, pas étonnant que ton petit voie tout ce que tu fais. Laisse-le là où on avait décidé de le caser au moment des visites. Tu te souviens ? On en avait discuté et on était tombés d’accord. Démocratiquement. C’est ça, la promiscuité. Je t’aime beaucoup, donc je respecte que tu laisses pénétrer deux ou trois gaillards par semaine dans ta tanière.
— Si seulement on était un peu plus qu’une plume. Presque une aile. Si l’amour était une aile.