Vide

Total : 0,00 €

NOUVEAUTÉ / Du fonds de mon coeur je crie vers le ciel, de Ximena ESCALANTE

DU FOND DE MON CŒUR
JE CRIE
VERS LE CIEL
XIMENA ESCALANTE
TROIS PIÈCES DE
LEGOM
JE DÉTESTE LES PUTAINS DE MEXICAINS
PORTRAIT D'ELLE ENDORMIE
LES FILLES DU TROIS ET DEMI
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
HITLER
DANS LE
CŒUR
NOÉ MORALES MUÑOZ
NEW YORK
VERSUS
EL ZAPOTITO
VERÓNICA MUSALEM
MOCTEZUMA II
SERGIO MAGAÑA
BELIZE
DAVID OLGUÍN
HEURES
DE NUIT
EDGAR CHÍAS
MOLIÈRE
SABINA BERMAN
BIENVENUE
DANS LE NOUVEAU SIÈCLE,
DOKTOR FREUD
SABINA BERMAN
LES MAÇONS
VICENTE LEÑERO
MOI AUSSI
JE VEUX
UN
PROPHÈTE
XIMENA ESCALANTE
DÈSERT
CUTBERTO LÓPEZ REYES
ANDRÓMACA REAL
SUIVI D'
ÉLECTRE SE RÉVEILLE
XIMENA ESCALANTE
LE CIEL
DANS LA PEAU
EDGAR CHÍAS
EN SAVOIR PLUS
L'IMPOSTEUR
RODOLFO USIGLI
ANATOMIE
DE LA GASTRITE
ITZEL LARA
BÊTES,
CHIENNES
ET AUTRES CRÉATURES
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
PHÈDRE
ET AUTRES
GRECQUES
XIMENA ESCALANTE
ESSAI
SUR LES GENS
FRAGILES
ALBERTO VILLARREAL
FACE À QUELQUES
SPHYNX
JORGE IBARGÛENGOITA
EN SAVOIR PLUS
LE CAVALIER
DE LA DIVINE PROVIDENCE
ÓSCAR LIERA
FERMER
FACE À QUELQUES
SPHYNX
JORGE IBARGÛENGOITA
TRADUIT DE L'ESPAGNOL
Pays: 
PAR
François Gaudry
"Face à quelques shpynx nous fait partager la vie d’une famille au moment où le patriarche se meurt. Il est malade, il perd la vue, il perd la boule, mais la retrouve fugacement lorsqu’il est question d’argent. Autour de lui bourdonne la ruche des générations, une galerie de sphynx insolites, étrangers à leur propre mystère, aux appétits divers, aux vies contrariées. La drôlerie, la fourberie, la mélancolie, sont de la partie. Le regard d’Ibargüengoitia est ironique, impertinent, féroce parfois, mais jamais méprisant. C’est celui d’un auteur qui herborise parmi ses contemporains, pour en recueillir les travers, les péchés et les peccadilles, qu’il met brillamment en scène. Nous sommes au Mexique en 1954. Mais ailleurs aussi et aujourd’hui sans doute." François GAUDRY
ISBN: 
978-2-915802-08-5
EAN: 
9782915802085
Parution: 
Novembre, 2010
Pages: 
100
Collection: 
Théâtre mexicain du XXe siècle (Théâtre moderne)
6,00 €
Format du livre: 
Édition papier
Extrait: 

(Isidro regarde par la fenêtre, l’air mélancolique.)
ISIDRO — Moi, moi Isidro, j’ai des relations sexuelles avec ma belle-sœur. Fornication, adultère, inceste. Tere, ma chère Tere, est ma parente au second degré en ligne horizontale. Moi, je suis vertical. Tere et moi, nous sommes perpendiculaires. Ou plutôt obliques. Mon Dieu, pardonne-moi, mais c’est tellement ennuyeux de penser au péché. (Il sort par la porte du fond et entre dans la chambre de Carlos.) Carlos. Réveille-toi, Carlos. Pauvre Carlos ! (Il lui touche l’épaule.) Tu as toujours dormi comme une souche et trop bien. Réveille-toi, Carlos, j’ai quelque chose de terrible à te dire, quelque chose qui va te tuer quand tu l’apprendras. Réveille-toi, je dois te le dire. Tout de suite. (Carlos se retourne sur le dos sans se réveiller.) Tu sais qui est Tere ? C’est ta femme. Celle qui est sortie il y a un moment. Tu te rappelles ? Eh bien, elle couche avec moi.
CARLOS — (Se redressant brusquement.) Qui c’est ? (Il regarde Isidro.) Qu’est-ce que tu veux ?
ISIDRO — Je suis venu te dire bonjour. Et te dire qu’apparemment le grand-père n’est pas encore mort.