Vide

Total : 0,00 €

NOUVEAUTÉ / Du fonds de mon coeur je crie vers le ciel, de Ximena ESCALANTE

DU FOND DE MON CŒUR
JE CRIE
VERS LE CIEL
XIMENA ESCALANTE
TROIS PIÈCES DE
LEGOM
JE DÉTESTE LES PUTAINS DE MEXICAINS
PORTRAIT D'ELLE ENDORMIE
LES FILLES DU TROIS ET DEMI
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
HITLER
DANS LE
CŒUR
NOÉ MORALES MUÑOZ
NEW YORK
VERSUS
EL ZAPOTITO
VERÓNICA MUSALEM
MOCTEZUMA II
SERGIO MAGAÑA
BELIZE
DAVID OLGUÍN
HEURES
DE NUIT
EDGAR CHÍAS
MOLIÈRE
SABINA BERMAN
BIENVENUE
DANS LE NOUVEAU SIÈCLE,
DOKTOR FREUD
SABINA BERMAN
LES MAÇONS
VICENTE LEÑERO
MOI AUSSI
JE VEUX
UN
PROPHÈTE
XIMENA ESCALANTE
DÈSERT
CUTBERTO LÓPEZ REYES
ANDRÓMACA REAL
SUIVI D'
ÉLECTRE SE RÉVEILLE
XIMENA ESCALANTE
LE CIEL
DANS LA PEAU
EDGAR CHÍAS
EN SAVOIR PLUS
L'IMPOSTEUR
RODOLFO USIGLI
ANATOMIE
DE LA GASTRITE
ITZEL LARA
BÊTES,
CHIENNES
ET AUTRES CRÉATURES
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
PHÈDRE
ET AUTRES
GRECQUES
XIMENA ESCALANTE
ESSAI
SUR LES GENS
FRAGILES
ALBERTO VILLARREAL
FACE À QUELQUES
SPHYNX
JORGE IBARGÛENGOITA
EN SAVOIR PLUS
LE CAVALIER
DE LA DIVINE PROVIDENCE
ÓSCAR LIERA
FERMER
MOLIÈRE
SABINA BERMAN
TRADUIT DE L'ESPAGNOL
Pays: 
PAR
Christilla Vasserot
"Dans la confrontation entre Molière et Racine, Berman se donne à voir, révèle un aspect des conflits personnels qui l’animent face à la création théâtrale, intime, publique et politique à la fois, avouant ainsi lequel des deux dramaturges français occupe une place privilégiée dans son oeuvre. En essayant de résoudre le conflit entre la tragédie et la comédie, éternelle querelle des genres, Molière, de Berman, pose le problème des rapports entre l’art et la société, entre le théâtre, les compagnies théâtrales, les acteurs et le désir de contrôle du pouvoir politique." Daniel Meyran
ISBN: 
2-915802-01-7
EAN: 
9782915802016
Parution: 
Septembre, 2005
Pages: 
154
Collection: 
Le Miroir qui fume (Théâtre Contemporain)
13,00 €
Format du livre: 
Édition papier
Extrait: 

RACINE — Ma conviction est que pour faire une pièce de théâtre il faut porter sur scène deux personnages –deux rivaux– et rien de plus ; ce sont
eux, alors, qui nouent les fils de la pièce, eux et la discussion engendrée par le face à face de leurs personnalités. [...] Voilà pourquoi, lorsque Sa Majesté le Roi Soleil, m’a enjoint de laisser de côté les affaires de gouvernement pour écrire un drame en hommage à notre très cher Jean-Baptiste Poquelin Molière (Molière entre en scène : une silhouette dans le noir.), récemment décédé, j’ai immédiatement et tout naturellement pensé à moi-même, son antipode absolu, tel que j’étais au temps du Roi Soleil. Et à peine m’étais-je imaginé moi-même que dans le cercle lumineux de mon esprit est venu se glisser, haut en couleurs… notre très cher et très apprécié/
MOLIÈRE — (Tout bas.) Hypocrite.
RACINE — …Molière, notre maître/
MOLIÈRE — Ingrat.
RACINE — / Qui a relancé ex abrupto le débat qui nous lia d’une/
MOLIÈRE — Infatué – pompeux.
RACINE — / D’une cordiale et intelligente/
MOLIÈRE — Lèche-cul.
RACINE — / Inimitié. (À Molière.) Monsieur, un peu de retenue ! ...