Vide

Total : 0,00 €

NOUVEAUTÉ / Du fonds de mon coeur je crie vers le ciel, de Ximena ESCALANTE

DU FOND DE MON CŒUR
JE CRIE
VERS LE CIEL
XIMENA ESCALANTE
TROIS PIÈCES DE
LEGOM
JE DÉTESTE LES PUTAINS DE MEXICAINS
PORTRAIT D'ELLE ENDORMIE
LES FILLES DU TROIS ET DEMI
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
HITLER
DANS LE
CŒUR
NOÉ MORALES MUÑOZ
NEW YORK
VERSUS
EL ZAPOTITO
VERÓNICA MUSALEM
MOCTEZUMA II
SERGIO MAGAÑA
BELIZE
DAVID OLGUÍN
HEURES
DE NUIT
EDGAR CHÍAS
MOLIÈRE
SABINA BERMAN
BIENVENUE
DANS LE NOUVEAU SIÈCLE,
DOKTOR FREUD
SABINA BERMAN
LES MAÇONS
VICENTE LEÑERO
MOI AUSSI
JE VEUX
UN
PROPHÈTE
XIMENA ESCALANTE
DÈSERT
CUTBERTO LÓPEZ REYES
ANDRÓMACA REAL
SUIVI D'
ÉLECTRE SE RÉVEILLE
XIMENA ESCALANTE
LE CIEL
DANS LA PEAU
EDGAR CHÍAS
EN SAVOIR PLUS
L'IMPOSTEUR
RODOLFO USIGLI
ANATOMIE
DE LA GASTRITE
ITZEL LARA
BÊTES,
CHIENNES
ET AUTRES CRÉATURES
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
PHÈDRE
ET AUTRES
GRECQUES
XIMENA ESCALANTE
ESSAI
SUR LES GENS
FRAGILES
ALBERTO VILLARREAL
FACE À QUELQUES
SPHYNX
JORGE IBARGÛENGOITA
EN SAVOIR PLUS
LE CAVALIER
DE LA DIVINE PROVIDENCE
ÓSCAR LIERA
FERMER
TROIS PIÈCES DE
LEGOM
JE DÉTESTE LES PUTAINS DE MEXICAINS
PORTRAIT D'ELLE ENDORMIE
LES FILLES DU TROIS ET DEMI
LUIS E. GUTIÉRREZ ORTÍZ MONASTERIO (LEGOM)
TRADUIT DE L'ESPAGNOL
Pays: 
PAR
Boris Schoemman et Manuel Ulloa Colonia
« Si LEGOM n’éxistait pas, il faudrait l’inventer », dit Boris Schoemann. L’Argentin Rubén Szuchmacher, pour sa part, croit avoir trouvé en lui le Copi mexicain. C’est à vous d’en juger. En tout cas, dans ces trois textes, comme dans tout ce que LEGOM écrit pour la scène, il est question de l’humain. Et plus précisément de femmes qui aiment (trop ?) leur amant(e), leur vice, leur malchance aussi. Sauf que l'auteur les investit des traits les plus indéfendables d’une partie de la gent masculine. L’opération produit en nous, après le choc initial, un rire angoissé, jaune, irrépressible. LEGOM trouble nos certitudes bien-pensantes, au point de nous demander si l'horizon d’égalité hommes / femmes auquel nous aspirons ne s'est pas transformé ici en un cauchemar insupportable, celui d’une parité inattendue : le nivellement par le bas du genre humain. MANUEL ULLOA COLONIA
ISBN: 
978-2-915802-18-4
EAN: 
9782915802184
Parution: 
Avril, 2015
Collection: 
Le Miroir qui fume (Théâtre Contemporain)
12,00 €
Format du livre: 
Édition papier
Extrait: 

"Je déteste les putains de Mexicains"
Celle-ci n'est pas vraiment une pièce sur la haine et le racisme. C'est une histoire d'amour (ou de désamour). Celle de Tamara Lee et du furtif passage de l'amour de sa vie. L'histoire se situe dans ce Mexique intangible qui existe de l'autre côté de sa frontière Nord, aux Etats-Unis. Et, en fin de comptes, elle fait référence plutôt à ce dernier pays.
"Portrait d'elle endormie"
Elle a vingt-quatre ans et sa vie est sans dessus-dessous : elle travaille dans une épicerie et partage sa vie avec un junkie fainéant ; mais un beau dimanche, elle se réveille illuminée, tout lui paraît plus clair et elle est prête à changer sa vie. Dieu l'a pris en photo avec son énorme Polaroïd et elle est illuminée... À moins qu'elle ne soit juste éblouie.
"Les filles du Trois et demi"
Deux femmes sans nom, leur acte de naissance est, tout au plus, une suite de répliques sur quelques feuilles de papier. Leur rôle de mères consiste à tirer des pères des enfants le stricte nécessaire pour réussir, éventuellement, à se peindre les ongles des pieds, sniffer une petite raie de coke et vivre une nuit agitée au bar de leur prédilection : le 'Trois et demi Floppy disk'.